Chirac prépare l'assassinat du Président Gbagbo: Un hélicoptère français survole la résidence du Chef de l'Etat Ivoirien

Publié le par Mahalia Nteby

Alors que les membres permanents et non permanents du Conseil de Sécurité de l'ONU continuent de travailler sur un plan de sortie de crise en Côte d’Ivoire, le président Français Jacques Chirac, apparemment convaincu du rejet par le conseil de sécurité de la proposition préparée et soumise par la France - et qui prône un coup d'Etat constitutionnel - a choisi la solution militaire pour venir à bout du régime du Président Laurent Gbagbo.

De nombreux témoins ont ainsi pu observer des manœuvres aériennes effectuées ce vendredi 27 octobre 2006, à 10 heures 05 au-dessus de la résidence officielle du Chef de l’Etat à Cocody. Un hélicoptère de l’armée française a, pendant 20 minutes, stationné au-dessus de la résidence du président.

A la suite de ce survol, le président Gbagbo a convoqué l'ambassadeur de France André Janier et le général Antoine Lecerf, commandant de la force Licorne, qu'il a reçu en compagnie du Général Philippe Mangou, Chef d'Etat Major de l'Armée Ivoirienne.

En Novembre 2004, l'aviation française avait ouvert le feu sur le Palais présidentiel, pendant que ses chars encerclaient les résidences du Chef de l'Etat et du Président de l'Assemblée Nationale, Mamadou Koulibaly. Plusieurs centaines de citoyens Ivoiriens étaient alors descendus dans la rue pour faire barrage à l'armée française, qui n'avait pas hésité à sauvagement assassiner plus de soixantes civils devant l'hôtel Ivoire, situé à proximité des résidences visées.

Soledad Zingha

Publié dans Côte d'Ivoire

Commenter cet article