Qui est Alassane Dramane Ouattara?

Publié le par Mahalia Nteby

 Ouattara.jpg

 

Né le 1er janvier 1942 à Dimbokro, Alassane Dramane Ouattara est le fils Dramane Ouattara, ressortissant voltaïque. Sa filiation du coté maternel est plus opaque. Faisant mentir l’adage mater certum, pater sempre incertum, Alassane Dramane Ouattara a présenté, dans ses divers documents administratifs, deux femmes différentes comme étant ses mères. Sur son jugement supplétif (acte de naissance), la mère de Ouattara s’appelle Nabintou Ouattara née à Odienné. Mais, dans le dossier qu’il a présenté à l’élection présidentielle de 2000, sa mère s’appelle cette fois Cissé Nabintou née à Dabou.

Nonobstant ce flou sur l’identité de sa mère, Alassane Dramane Ouattara est retourné en Haute Volta avec son père, dans les années 50, pour y effectuer sa scolarité. Jeune homme âgé de 20 ans, il a été, en mars 1962, convoqué pour satisfaire à ses obligations militaires. Recensé dans le premier contingent des Forces armées voltaïques naissantes sous le matricule 62/824 FAV de la classe de 1962, il a par la suite bénéficié d'un sursis. Les registres des Forces armées, encore disponibles au Faso, qui peuvent être consultés sans déplacement, en attestent.

Il se rend par la suite aux Etats Unis, plus précisément à Philadelphie, pour y poursuivre ses études en tant que boursier au titre de la Haute Volta, dont il a obtenu les documents officiels. L'intéressé lui-même affirme s'être rendu aux USA en 1962 pour y continuer sa scolarité muni d'un passeport ordinaire voltaïque (“J.A.” n°1812 du 28 septembre au 4 octobre 1995 p. 67).

Sur place, il s'est fait recenser comme étudiant voltaïque, ainsi que le prouve sa carte de sécurité sociale délivrée par les autorités américaines en octobre 1962, qui porte le n°165-40-9295.

Une fois ses études terminées aux USA, il a été recruté, en tant que citoyen voltaïque, au poste d'économiste principal au Fonds monétaire international (FMI) en avril 1968. A chacune de ses promotions au sein de cette institution, la presse panafricaine, particulièrement “Jeune Afrique”, l'a toujours présenté comme un ressortissant de la Haute Volta sans que cela ne soit démenti. Les livres de référence du FMI disponibles à Washington, au siège de l'institution, le présentent aussi sous cette nationalité.

Haut fonctionnaire de la Haute Volta, Alassane Dramane Ouattara a bénéficié de deux passeports diplomatiques de ce pays sous les n° 457 du 23/12/1973 et n°DPL/1478 du 10/09/1985. Les dossiers pour l'obtention de ces documents contenant bien un certificat de nationalité voltaïque de l'intéressé sont, eux aussi, disponibles au Faso, et les registres chronologiques du ministère des Affaires étrangères qui les a délivrés mentionnent que l'intéressé a la nationalité voltaïque ou burkinabè.

Dans le cadre de ses visites de travail dans les pays africains, du temps où il était agent FMI, Alassane Dramane Ouattara a séjourné, du 2 au 9 janvier 1988, en Côte d'Ivoire. A la réquisition de la police des frontières, il a produit des documents officiels burkinabè pour justifier de son identité et de sa nationalité, a rempli et signé de sa main les fiches de police en y indiquant librement la même nationalité. A l'hôtel Ivoire où il a séjourné, les mêmes informations ont été données. Ces fiches, dont copies ont été portées à la connaissance de l'intéressé, sont disponibles dans les archives de la police nationale de Côte d’Ivoire et à l'hôtel Ivoire.

D’octobre 1988 à décembre 1990, Alassane Dramane Ouattara a été gouverneur de la BCEAO au titre de la Côte d’Ivoire. Il convient ici de rappeler que dans la répartition des postes entre les pays membres de la banque centrale, celui de gouverneur est réservé à la Côte d’Ivoire, quand celui de vice-gouverneur est dévolu au Burkina Faso. Ouattara ayant occupé le poste de gouverneur, on suppose qu’il était devenu Ivoirien à ce moment-là.

 

Seulement voilà, avant d’être gouverneur de la BCEAO, Alassane Dramane Ouattara a été successivement vice-gouverneur de la BCEAO (janvier 1983 à octobre 1984) et directeur Afrique du FMI (novembre 1984 à octobre 1988) en tant que Burkinabè. Alors question : comment Ouattara est-il devenu Ivoirien par la suite pour occuper le poste de gouverneur de la BCEAO ? A ce jour, il n’existe en effet aucune trace d’un quelconque décret de naturalisation d’Alassane Dramane Ouattara dans les archives nationales ivoiriennes. L’intéressé lui-même n’a par ailleurs toujours pas été à même de produire ledit document.

 

Une conclusion s’impose : Les «Nord» se suivent mais ne se ressemblent pas. Au regard de ce qui précède, Alassane Dramane Ouattara n’est pas originaire du Nord de la Côte d’Ivoire, comme il se plait à le dire, repris en chœur par les organes de la presse étrangère acquis à sa cause, mais est bel et bien le ressortissant d’un pays au Nord de la Côte d’Ivoire. Nuance.

Mahalia Nteby

 

Publié dans Côte d'Ivoire

Commenter cet article

josué fils mvondo 23/08/2015 18:41

DRAMA N OUATTARA serais devenu ivoirien en 1990...sa fait 25 ans j'usqu'en 2015...or, il est né en 1942 ce qui veut dire qu'il a 48 ans en tant que burkinabé...ce monsieur a eu son BACC au burkina faso et est allé aux ETATS UNIS en tant que burkinabé...l'article 35 de la cote d'ivoire, alinéas 3, 4, 5 stipule que ne peut braver le fauteuil présidentiel ivoirien que celui ou celle qui est né ( e) de père et de mère ivoiriens, ce qui n'est pas son cas...sa situation est très différente des personnalités qui sont devenus chefs d'ETATS dans des pays dont ils n'étaient pas originaires...ALLASSAN DRAMAN OUATTARA doit libérer le pouvoir après les élections d'octobre 2015..on a toujours en mémoire les 13.000 morts ( chiffre officiel et non officieux) que ce monsieur a engendré...c'est de trop...l'afrique a besoin des véritables hommes politiques AFRICAIN et non des politiciens que les autres peuvent manipuler comme ils veulent dans le but de satisfaire leur passion meme si les autres crèvent de faim...soyons sage chers frères, le salut de notre beau continent l'AFRIQUE est entre nos mains...ELLE sera demain ce que nous allons faire d'elle aujourd'hui... mvondo mvondo serge bertrand, journaliste politique depuis le cameroun...

lolo 16/03/2011 13:17



   bonjour 


suite a ce vous ecriez sur la nationalite d alassane , je suis tout a fait d`accord. Mais le probleme c`est que tous les ivoiriens politiciens n`ont pas su gerer ce probleme puisse que chacun
voulait juste le pouvoir. regardez quand houphouet a nomme alassane 1er minitre gbagbo nous a fait savoir qu`il etait burkinabe dans les ecrits de nouvelles horizon et autres journaux du
fpi. et il y avait a cette epoque des gens du pdci qui disaient qu`il etait ivoirien. a la mort du vieux les memes qui n`nous ont dit qu `il etait etrange se sont mis avec alassane pour
former le front republicain.cela a valu des morts a l`ouest ( operation boycote actif).  ensuite coup d`etat en 1999. et vous connaissez la suite aujourd`hui toujours le meme
scenario. je pense que l`ivoirien est une espece d`homme qui est tres corrompu et ne reflechi plus quand il s agit du pouvoir il est pret a vendre sa mere pour acceder a son poste.



SAM 11/03/2011 12:22



J'ai une question pour l'auteur de cette article.


Es ce que votre constitution à un article qui invalide les présidentielles si le candidat est étrangers. Auquel cas l'élection est gagné de facto par Gbagbo.


Cordialement


Sam



fad 02/03/2011 20:39



Je ne doute pas de la sincèrité de votre exposé mais, je voudrais, s'il vous plait, que vous  mettiez sur ce même blog,tout les documents dont vous faites reférence,et surtout les deux
extraits de naissances énumérés. Car sans ça, je crois qu'il ne vaut pas la peine de donner ce genre d'exposé, même si ceux-ci s'avèrent véridicte(ce qui reste à prouver). Ces documents nous
permettront, à nous qui n'avons pas la possibilité d'aller vérifier de mieux nous imprègner de la chose et de vous donner plus de crédibilité. Faute de quoi, veuillez vous abstenir et passez à
autre chose.



ani 27/12/2010 13:21



allassane est un franç macon on ne veut pas de secte en cote d'ivoire ce pays est bénit par Dieu et non par  satan. c'est si Dieu meurt qu'il sera président